Mes conseils pour le TAJP 2020 - Partie 2

Mes récits du HOP! Tour 2018 t'ont plu ? Alors voilà mes conseils de touriste pour que toi aussi tu en deviennes un ! On poursuit cette série par les épreuves de sélection.


Conseil N°1 : l'entraînement

Il est toujours bon d'améliorer son pilotage avant de réaliser la navigation de sélection. Voici le pilotage attendu lors de la sélection d'un jeune pilote :

  • Tenue d'altitude à plus ou moins 100 pieds
  • Écart par rapport au couloir de navigation inférieur à 0.2 Nm (soit 370 mètres)
  • Passage des points tournants à moins de 0.2 Nm du point prévu

Une petite navigation autour de l'aérodrome en enregistrant le tracé avec un GPS permettra d'évaluer votre niveau et de dégager les axes d'amélioration, n'hésitez pas à solliciter vos instructeurs pour leurs conseils avisés.

On remarque que le rayon d'un virage effectué à 30° pour un DR400 est d'environ 440 mètres, attention lors du passage des points tournants ! 

Conseil N°2 : la navigation de présélection

Checklist d'entraînement
Checklist d'entraînement

Bien évidemment, il est nécessaire d'appliquer le règlement officiel de la sélection. Les points ci-dessous ne sont donnés qu'à titre indicatif :

  1. La météo est-elle au-dessus de mes minimas personnels ? Pour ma part, j'avais choisi plafond nuageux supérieur à 3000 pieds, vent inférieur à 15 nœuds et être en forme !
  2. Ai-je bien pris toutes mes affaires de vol ainsi que le GPS de la FFA (avec les piles installées...)
  3. Ai-je bien envoyé l'email à la FFA avant de partir en vol (voir page 11 du règlement)
  4. J'allume le GPS de la FFA avant la prévol et je l'éteins quand mon avion est parqué.

La partie "qualité de pilotage" dure 9 minutes et commence au 8ème point de la navigation. Cette épreuve consiste à réaliser des manœuvres basiques du pilotage en VFR.

- La tenue d’altitude est de +/- 10 pieds,

- La largeur du couloir est de 0.2 Nm,

- La route à suivre est identique à celle définie lors de la première minute de vol,

- L'ensemble de cette épreuve doit être réalisé si possible face au vent.

 

 Déroulement de l'épreuve :

  • L'épreuve débute au survol du 8ème point, à une hauteur comprise entre 1000 et 1500 pieds. Enclenchez alors un chronomètre.
  • La première minute est un vol en palier, à altitude et route constante.
  • À l'instant t=1 min, réalisation d'un 360° par la gauche avec une inclinaison supérieure ou égale au taux standard. On dispose de 2 minutes pour terminer ce virage, revenir ensuite en palier sur la même route et attendre le deuxième virage.  
  • À l'instant t=3 min, réalisation d'un 360° par la droite avec une inclinaison supérieure ou égale au taux standard. On dispose de 2 minutes pour terminer ce virage, revenir ensuite en palier sur la même route. 
  • À l'instant t=5 min, vol en palier à altitude et route constante pendant 1 minute.
  • À l'instant t=6 min, début d'une montée de 1000 pieds, en 2 minutes maximum, par rapport à l'altitude initiale relevée au survol du 8ème point. Il faut donc afficher un taux de montée supérieur ou égal à 500 pieds/min.
  • À l'instant t=8 min, vol en palier à altitude et route constante pendant 1 minute.
  • À l'instant t=9 min, l'épreuve est terminée mais je recommande de poursuivre le vol en palier pendant au moins 1 minute, si jamais le chronomètre a été enclenché quelques secondes avant la verticale du point 8.

La navigation doit être réalisée dans les deux mois qui suivent la réception du GPS et avant le 4 mai 2020. 

Conseil N°3 : la sélection à Paris

Elle se déroulera au CREPS Ile-de-France les 22-23 et 24 mai 2020. Ces journées contiennent les épreuves de sélection mais aussi le déroulement du TAJP en détails, des entretiens "face caméra" et autres surprises...

Les candidats seront notés sur leurs réponses au théorique "type PPL", la préparation des vols en condition TAJP ainsi que leurs comportement et communication. Ne pas hésiter à relire le déroulement de ma sélection au Hop! Tour 2018 ici. Il est attendu de la part d'un jeune pilote :

  • De savoir expliquer ce qu'est un aéroclub, le CRA, comment devenir pilote, les différentes fédérations, le BIA, l'EASA et toute autre question sur l'aéronautique en général. 
  • Une connaissance théorique à jour et d'un niveau PPL "plus". Le site "Chez Gligi" permet de mesurer son niveau mais attention, pas de bachotage...
  • Un esprit d'équipe qui respecte les valeurs de l'aéronautique française.

Conclusion

Avec tous ces conseils, les épreuves de sélection ne seront qu'une simple formalité et révéleront le sérieux que tu seras capable de démontrer pendant le Tour.

 

Retrouve toutes mes fiches mémo dans la librairie ici.

Pour ne pas manquer les prochains articles de la série, il suffit de s'abonner au flux RSS en cliquant ici.